La gastronomie à Lisbonne


La gastronomie tient une place importante dans la culture portugaise. Les portugais sont des gros consommateurs de poisson. Vous pouvez donc en profiter: dorade, sole, bar et sardines grillées. Il faudra également vous laissez tenter par un plat de morue et quelques fruits de mer pour que votre expérience soit complète.

La morue : un passage obligatoire

Bacalhau a bras

On dit qu’il existe une recette pour chaque jour de l’année. Il s’agit de cabillaud séché et salé. Si elle est bien préparée, le plat ne doit pas paraître salé au goût.  Je vous recommande spécialement Bacalhau com natas (un gratin de morue, pommes de terre, oignons et crèmes), Bacalhau à Bras (une sorte d’oeufs brouillés à la morue) et Bacalhau com broa (un filet entier cuit avec une croûte de pain de maïs). Avec un plat de morue, les Portugais boivent du vin rouge. Pas d’impair!

Ne vous y trompez pas, le poisson le plus consommé reste la sardine, grillée bien sûr.

Le poulpe : une entrée ou un plat

Le poulpe (polvo) est un mets que l’on trouve fréquemment à la carte des restaurants de Lisbonne. Il vient souvent d’Algarve, la région au sud du Portugal, et votre voyage doit être une occasion de le goûter. Le plat que je vous recommande : Polvo a Lagareiro. Lagareiro est l’homme qui est propriétaire d’une presse et qui fabrique  l’huile d’olive. Cela vous donne un indice. Beaucoup d’huile et d’ail, un délice.

Vous pouvez aussi opter pour la salade de poulpe.

Les palourdes : le fruit de mer incontournable

Les portugais raffolent des fruits de mer. Ils sont en grande partie produits localement et sont donc frais! Les portugais les consomment essentiellement cuits. Ils tiennent une place importante dans la gastronomie portugaise à Lisbonne. Les palourdes sont excellentes préparées à Bulhao de pato avec de l’huile d’olive et de la coriandre. Servies en entrée, on peut aussi en faire un plat, on en mangerait des kilos lorsque la cuisson est parfaite. N’oubliez pas de tremper votre pain dans la sauce après y avoir ajouté un peu de citron. Attention au porte-monnaie, ce n’est pas un plat bon marché. 

Les soupes : midi et soir, à toutes les saisons

Les portugais mangent tous de la soupe, même le midi quand il fait chaud. Aux légumes, avec des petites pâtes au fond parfois , elles sont très bonnes, certainement grâce à la quantité non négligeable d’huile d’olive qu’ils y ajoutent. Comme leur voisin espagnol ils font du gaspacho, une option fraiche pour les mois d’été.

Voici mes préférées :

La Canja : un bouillon au poulet très populaire en Alentejo.

Le Caldo Verde : à base de pommes de terre et de chou galicien émincés très finement, servie avec des petits morceaux de choriço.

Alheira : une charcuterie typiquement portugaise

Une saucisse fabriquée à partir de viande de  gibier ou de volaille. Historiquement, la population juive la consommait et donc ne contenait pas de porc. Aujourd’hui elle en contient parfois.

On l’a déguste grillée, en entrée ou en plat accompagnée d’un oeuf

L’Alheira de Mirandela est une appellation contrôlée.

Bifana : la simplicité même

Bifana

Un pain rond, des tranches de viande de porc, de l’ ail, de la moutarde : voila la bifana. Le pain s ‘appelle du papo seco, il contient un peu de pomme de terre pour le moelleux. La viande est marinée ou juste grillée puis plus ou moins arrosée de jus de cuisson. Même la célèbre chaîne de fast food s’y est mise et a créé au Portugal le Mac Bifana. En portugais on dit uma bifana, c’est un nom feminin. Accompagnée d’une soupe en entrée et d’une bière bien fraîche, le repas sur le pouce tout trouvé.

Les patisseries : des oeufs et du sucre

Pastel de nata

La plus réputée reste le fameux pastel de nata (et oui, c’est un nom masculin en portugais). Une petite tartelette au flan qui se déguste tiède saupoudrée de cannelle ou de sucre glace. Un délice de la gastronomie portugaise. Prévoyez d’ en manger deux car un ne suffit pas.

Les enseignes se battent pour être élue “meilleur pastel de nata”. A vous de faire le tour de la ville et de faire votre propre classement.

Patisserie de Belem

Manteigaria

Vous trouverez d’autres pâtisseries, toutes très sucrées et à base d’œuf. La queijada est une de mes préférées à base de fromage frais de brebis de requeijao. 

Autre article sur la gastronomie